Dans notre association, nous croyons en la puissance des liens entre les gens qui agissent pour améliorer leur quotidien. Les citoyens qui nous ont rejoints réalisent un travail remarquable sur le terrain auprès de ceux qui n’ont plus rien. Nous sommes inspirés par une vision ouverte de la solidarité, qui comprend à la fois des bénévoles bien intégrés et un public subissant de plein fouet la précarité.

 

POURQUOI NOUS AIDER ?

Pour notre régularité

Nous maraudions avant même la création de l’association. Et depuis, nous parcourons la ville sans arrêt pour apaiser la grande pauvreté. Début 2018, nous étions descendus 213 samedis dans la rue. Nous sommes présents quel que soit le temps, comme le 2 décembre lorsqu’il a neigé.

Pour notre ancrage marseillais

Nous sommes 100% Marseillais, et nous sommes là pour notre cité. Nous sommes nés aux Chutes lavie. Nous ne sommes présents qu’ici, et ça tombe bien : nous savons exactement où se trouvent les sans-abris.

Pour notre simplicité

À quoi bon trop se développer si c’est pour perdre en authenticité ? Nous avons des valeurs que nous voulons préserver. Nos bénévoles sont comme un clan, ils se connaissent personnellement. Comment pourrait-il en être autrement ?

 

COMMENT NOUS AIDER ?

BÉNÉVOLES    soyez une personne inspirante qui œuvre avec volonté :

  • en maraudant à pied vers les sans-abris samedi dès 13h30 depuis les Réformés (s’inscrire ici)
  • en apportant des vêtements et des denrées chez des particuliers, si véhiculé
  • en triant dans notre garage les vêtements récoltés
  • en aidant des sans-abris de son côté, partout où il y a nécessité.

PARTENAIRES     soyez un acteur de la solidarité qui appuie notre communauté :

  • en donnant ou adhérant, pour soutenir notre élan (fonds, logistique, denrées)

 

 

JANVIER 2018 → nous cherchons :

  • un local où entreposer vêtements et denrées
  • un véhicule utilitaire (échange possible contre Peugeot 2015 décapotable)
 

Peu importe le moyen, l’essentiel est que vous soyez là. Ne restons pas les bras croisés, ça fait trop de dégâts.